Les Nouveaux Explorateurs : « D comme débrouille » en Colombie.

{lang: 'fr'}

Les Nouveaux Explorateurs D comme debrouille Colombie 300x224 Les Nouveaux Explorateurs : D comme débrouille en Colombie.Aujourd’hui, Canal + a diffusé dans sa série documentaire Les Nouveaux Explorateurs, un reportage consacré à la Colombie et plus particulièrement au système D. Sebastian Perez Pezzani sillonne la Colombie à la recherche de l’ingénuosité de ses habitants.
Il se rend, premièrement, dans la capitale où il rencontre Uriel et sa famille, recycleurs de déchets des quartiers sud de Bogotá; puis Francisco et son commerce de location de machines à laver.
Ensuite, le reportage nous transporte dans la Valle del Cauca avec sa capitale Cali, la reine de la salsa, et ses musiciens ambulants aux instruments de bric et de broc. Buenaventura est la prochaine destination. Un port à la mauvaise réputation, lieu de trafics en tous genres, où Sebastian découvre un nouveau moyen de se déplacer sur rail.
Dans nos têtes d’occidentaux, la violence et la drogue sont tellement attachés à la Colombie qu’on ne pouvait échapper une fois de plus à une partie consacrée à la « débrouille » des narcotraficants, devenus experts dans la fabrication de petits submersibles artisanaux, véritables bijoux de créativité.
Pour finir, direction Santa Marta et la côte caraïbe, où les vendeurs ambulants ont leurs entrées dans un restaurant de la bonne société. Les clients sollicitent les vendeurs, qui déambulent entre les tables, afin de proposer les specialités régionales.
En somme, un reportage intéressant mais qui n’a pu se défaire des sempiternels clichés sur la Colombie. Ceux-ci rappelés par Diego Buñel, le présentateur des Nouveaux Explorateurs, insistant quelque peu lourdement sur la dangerosité de ce pays. On aurait donc préféré une vision plus positive d’un système D comme preuve d’un dynamisme colombien, leader d’une nouvelle classe de pays émergents, les CIVETS.

    You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

    Laissez un commentaire

    *