Les sports extrêmes ont le vent en poupe en Colombie

{lang: 'fr'}

sports extremes colombie tobia san gil 300x224 Les sports extrêmes ont le vent en poupe en ColombieDans le but d’atteindre les 4 millions de touristes en 2014, la Colombie fait le pari de mettre en avant son potentiel naturel hors normes.
Par conséquent, une attention toute particulière a été portée aux activités en lien avec la nature. Les sports extrêmes ont donc été privilégiés avec des actions spécifiques adressées aux grands marchés potentiels de tourisme d’aventure (Allemagne, Etats-Unis, Canada, France, etc.).
Canyoning, descente en rappel, escalade, kayak et canoë, windsurf et torrentismo (rappel dans une cascade) sont quelques-uns des sports extrêmes que la Colombie propose. Voici un petit aperçu des lieux et activités pratiqués en Colombie :

Premièrement, comment ne pas citer la région de Santander, célèbre pour les sports extrêmes. Le parc de Chicamocha (Panachi pour PArque NAcional de CHIcamocha) propose un droit d’accès de 38.000 pesos qui inclue un voyage en téléphérique (il s’étend sur 6,3 kilomètres, a 39 cabines et 3 stations). Il offre également le « Cablevuelo », une tyrolienne de 450 mètres au-dessus du canyon, qui coûte 19.000 pesos.
A San Gil, capitale des sports extrêmes, Colombiarafting offre de parcourir le río Fonce à bord de canoës pour 30.000 pesos. Pratiquer l’hidrospeed ($ 40.000), la spéléologie ($ 25.000), le parapente ($ 60.000) y le torrentismo ($ 40.000) sont également possibles.

Près d’Armenia, le Parc National de la Culture Agricole (Parque Nacional de la Cultura Agropecuaria, Panaca) possède également une tyrolienne de 2.000 mètres de long, divisé en cinq parties, qui permet d’admirer, avec une haute dose d’adrénaline, le paysage de l’Eje Cafetero.
Panaca se trouve à 30 minutes d’Armenia et à 50 de Pereira. Il ouvre du mardi au dimanche, de neuf heures du matin à six heures du soir.

A 90 minutes à l’ouest de Bogotá, Tobia devient chaque dimanche le lieu de prédilection pour pratiquer de nombreux sports extrêmes : canoë, torrentismo, canyoning, etc. Depuis Bogotá, des agences organisent votre journée. 150.000 pesos en comptant le transport, cinq activités, le déjeuner et la présence de guides certifiés.

Le windsurf et le kitesurf peuvent se pratiquer sur le lac Calima, à 90 kilomètres de Cali, sur la route menant à Buenaventura. A des pointes de vitesse de 70 km/h, les sensations sont garanties. A la Escuela Pescao, on peut apprendre à pratiquer ces sports. 100.000 pesos pour un cours de deux heures de windsurf et pour un cours de huit heures de kitesurf (80.000 pesos par heure). Le prix inclue l’équipement et la combinaison en néoprène.

Monter à la cime des arbres et voir du sommet l’immensité de la forêt est quelque chose que l’on peut faire sur la isla de los Micos, à 40 minutes de Leticia. On monte à un arbre de 24 mètres de hauteur grâce à une corde et une fois en haut on se déplace sur 180 mètres, d’arbre en arbre, accrochés à une tyrolienne. Deux trajets coûtent 50.000 et un seul 30.000. Le transport en « lancha » depuis Leticia est à part et coûte 90.000 pesos avec le déjeuner.

Slalomer entre les rapides, c’est possible au Rancho California avec territorioaventura, à deux kilomètres de l’aéroport El Edén, dans la vallée de Maravélez, à La Tebaida (Quindío).
Les touristes peuvent également profiter de « cabalgatas » à cheval dans les montagnes et de pêche sportive. 54.000 pesos une activité et 99.000, trois.

    You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

    Laissez un commentaire

    *