Le Parc National Tayrona : Un héritage à profiter et à préserver

{lang: 'fr'}

101 1687 300x225 Le Parc National Tayrona : Un héritage à profiter et à préserverArticle rédigé par une amie colombienne :

Si vous êtes amateur d’écotourisme, d’aventure, de camping, de randonnées, de plages, de natation, de soleil et des sons de la nature, il y a un endroit parfait pour vos prochaines vacances : le Parc Naturel Tayrona, déclaré en 1964 Parc National.

Situé dans la ville de Santa Marta, baigné par l’océan Atlantique, le Parc Tayrona est un paradis naturel, signalé en 2010 par les publications « Lonely Planet »comme une des dix destinations touristiques à visiter dans le monde.

Baies, plages, mangroves, coraux, récifs se complètent dans un paysage sylvestre aux collines de roches blanches se levant pour créer des sentiers magiques fourrés d’histoire, où l’on peut se promener pour évoquer les empreintes sacrées des anciens habitants : les «Tayronas», un peuple chasseur nomade qui date du VIIème siècle, lequel avait une organisation sociopolitique et possédait des connaissances sur la céramique, l’orfèvrerie et l’architecture traduites en un sanctuaire de ruines archéologiques et nature invitant à la rencontre avec soi-même.

Dans le silence de la méditation on n’est jamais tous seuls, il y a plus de 100 espèces de mammifères, 200 d’oiseaux, 50 de reptiles, et une biodiversité unique pleine de couleurs, héritage de nos ancêtres qui y ont établi leurs logements et cultivé les terrains en préservant l’eau et la nature dont on peut encore profiter.
Chaque année ce parc naturel accueille des personnes de différents âges, cultures et nationalités qui101 1645 300x225 Le Parc National Tayrona : Un héritage à profiter et à préserver veulent s’éloigner de la routine, de la pollution des métropoles, de la technologie; attirés par le chant du condor ou l’hurlement marrant du «mico aullador», les vêtements bizarres des Kogis, Arhuacos ou Arsarios et l’aventure d’une promenade pour se laisser séduire des diverses plages, paysages et couchers de soleil dignes d’être immortalisés dans une photo.
Venez, visitez le parc, faites du camping, des promenades, de la plongée sous-marine, prenez des photos, nagez et surtout respectez les traditions des aborigènes et sauvegardez cet héritage qui appartient à tous.

    You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

    One Response to “Le Parc National Tayrona : Un héritage à profiter et à préserver”

    1. Romain dit :

      Très belle description qui donne envie d’aller découvrir le parc national le plus fréquenté de Colombie!
      Tout près de celui-ci se trouve le Parc National Sierra Nevada de Santa Marta que je vous recommande fortement. C’est ici que se trouve la mythique « Ciudad Perdida », superbe ensemble de 250 terrasses situées entre 950 et 1300 mètres d’altitude que l’on rejoint après une marche de 3 jours dans la forêt tropicale.

    Laissez un commentaire

    *