« Callerejos viajeros », documentaires sur Cali et Cartagena de Indias

{lang: 'fr'}

Callerejos viajeros cuatro Callerejos viajeros, documentaires sur Cali et Cartagena de IndiasHier soir, je suis parti dans une de mes frénétiques recherches sur youtube, l’objectif était de trouver des « documentales sobre colombia », une bonne manière de s’y croire même si on n’y est pas.
Première page sur youtube, je tombe direct sur un documentaire sur Cali de l’émission espagnole, « Callejeros viajeros » de la chaîne Cuatro. Cinquante minutes à visiter la ville de Cali et ses alentours. Heureuse coïncidence je me suis dit, vu que Cali est l’une de mes prochaines villes colombiennes à découvrir.

Dans ce reportage, on va dire qu’il n’y a pas de grande surprise, voire un côté un peu racoleur, montrant et évoquant de manière un peu trop présente la violence et les écarts de richesse dans la troisième ville de Colombie. Par moment, on pourrait vraiment se croire dans un reportage sensationnaliste de TF1 ou M6, tant certains propos peuvent paraître exagérés, 80% de la ville aurait été construits grâce à l’argent de la drogue. Je sais bien que le cartel de Cali était richissime à une certaine époque mais de là à dire qu’avant eux et leurs prédécesseurs, Cali ne représentait que le cinquième de ce qu’elle est actuellement, j’ai un peu de mal à le croire.

La « sucursal del cielo« , comme la nomment si bien les caleños, dévoile ses charmes habituels : la salsa, la beauté de ses femmes, sa gastronomie, etc.
Malgré un petit côté « télé poubelle », il est, je trouve, assez agréable de suivre les pas de la journaliste, souvent guidée par des espagnols expatriés, dans sa découverte de Cali.
Contrairement aux reportages français consacrés à la Colombie, celui-ci consacre cinquante minutes à Cali et à sa région, de quoi largement découvrir la ville. De plus, ce côté « callejero viajero » donne une sensation d’immersion bien plus grande que dans les reportages français, qui donnaient presque l’impression que les concepteurs de ces documentaires n’avaient même pas pris la peine de se rendre en Colombie.

Suite à ce documentaire, quelque peu controversé (voire la deuxième vidéo en dessous), je me suis dit que peut-être d’autres villes colombiennes avaient été explorées par les « callerejos viajeros ». Je n’ai trouvé malheureusement que Cartagena de Indias, ce qui est déjà pas mal me direz-vous. Le Cartagena touristique y est dépeint avec la Ciudad Amurallada, le Cerro de la Popa, San Felipe de Barajas, Islas del Rosario, etc. La visite des quartiers pauvres et des riches maisons coloniales ainsi que la promenade sur les marchés rappellent le reportage sur Cali, le côté sensationnel en moins.
Deux moments que j’ai bien aimés dans ce reportage, sont la visite de San Basilio de Palenque, village fondé par des esclaves africains et premier territoire indépendant en Amérique du Sud; et le passage sur la guayabera, la fameuse chemise portée dans la zone caraïbe colombienne. Obligé la prochaine fois, je m’en achète une!

Voici les trois vidéos :

Cali :

Les réactions de journalistes colombiens :

    You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

    One Response to “« Callerejos viajeros », documentaires sur Cali et Cartagena de Indias”

    1. Romain dit :

      Il faut dire que pour le reportage sur Cali, ils y sont vraiment allés fort sur l’aspect sécuritaire mais, rassurez-vous, la ville n’est pas un coupe-gorge! Étonnamment, ce thème n’a absolument pas été abordé dans celui sur Carthagène, bizarre….
      Pour ma part, j’ai bien apprécié la séquence sur le Cerro de la Popa qui offre un magnifique panorama sur les fortifications de la Ciudad Amurallada ainsi que le passage sur la plage de Bocagrande qui ne m’a pas déplu… ;)

    Laissez un commentaire

    *