Plages et beautés naturelles à Santa Marta

{lang: 'fr'}

taganga colombie 300x184 Plages et beautés naturelles à Santa MartaQuand vous pensez à Santa Marta, considérée comme l’une des perles de la Caraïbe colombienne, il vient à l’esprit une ville où les touristes profitent de la culture, des plages et de la nature. Lors de ma visite à l’ancienne ville de Colombie, fondée en 1525 par le conquérant Rodrigo Bastidas, je n’ai pas eu le temps de profiter de tout ce qu’elle offrait.

Tout d’abord, c’était la visite obligatoire à la Quinta de San Pedro Alejandrino, où Simon Bolivar est mort en 1830. En outre, Santa Marta, la capitale de Magdalena, avec 500.000 habitants, a la première cathédrale du pays et des maisons et des rues pleines de légendes.

Taganga, la prochaine destination est un pittoresque village de pêcheurs, pour ceux qui aiment les plages, les paysages et des conditions optimales pour la plongée. Sur la promenade il y a des kiosques, des groupes d’accordéon et on peut manger du poisson frais. Depuis Taganga, des bateaux remplis de touristes vont passer la journée à Playa Blanca, à une demi-heure du port.

A 34 km, il y a le Parc Tayrona, un écosystème naturel de 15.000 hectares de terres et 3.000 marins. Il y a 83 kilomètres de plages immaculées à la beauté incroyable, entourées d’une nature luxuriante.

Les plages s’étendent le long des roseaux qui peuvent être explorées à pied ou à cheval. Il y^a des palmiers, des cocotiers, des mangroves et une végétation forestière. En outre, on trouve un espace pour le camping qui reçoit des routards en provenance de nombreux pays.

A partir du niveau de la mer, se dresse la Sierra Nevada de Santa Marta, avec ses 5.775 mètres d’altitude, un écosystème unique au monde habité par les Indiens Arawak et Kogis. La Ciudad Perdida remonte à l’époque précolombienne et est un village tayrona à 1.200 mètres, où des équipes d’archéologues continuent à enquêter sur son passé.

Ceux qui cherchent un hébergement confortable dans le parc, peuvent aller aux ecohabs, qui sont 14 chalets de deux étages, équipés de tous les services, où vous pouvez dormir dans des hamacs et disposent d’une vue privilégiée sur la mer et les montagnes.

Les amoureux de la faune sauvage, notamment des oiseaux tels que les condors, peuvent profiter de la richesse du Parc national de Tayrona. Chairama, connu sous le nom de Pueblito, est une destination pour les amateurs de randonnées sur des chemins en pierre. Les emplacements idéaux pour les sports nautiques sont Neguanje, la isla Aguja ou Bahía Concha.

Le Parc Tayrona, ses plages, Ciudad Perdida et Santa Marta sont l’une des 20 destinations internationales recommandées par le magazine National Geographic Society en 2012.

    You can skip to the end and leave a response. Pinging is currently not allowed.

    Laissez un commentaire

    *