Archive for the ‘Tourisme’ Category

San Gil : sports extrêmes en Santander

{lang: 'fr'}
DSC00055 300x225 San Gil : sports extrêmes en  Santander

Dans le parc El Gallineral

San Gil est la capitale touristique de Santander, situé à 96 kilomètres de Bucaramanga (trois heures de bus) et à environ trois cents kilomètres de Bogotá, la ville qui culmine à 1114 mètres, dispose d’un climat relativement frais pour la Colombie. Capitale du sud Santander, San Gil compte 70 000 habitants, entouré de villages typiques comme Barichara (paraît-il l’un des plus beaux de Santander) et Guane, le tourisme et la production agricole sont ses principaux revenus. Read more »

Girón ville coloniale

{lang: 'fr'}

DSC00065 300x225 Girón ville colonialeA côté de Bucaramanga, se trouve San Juan de Girón, joyau colonial, fondé en 1631 par Francisco Mantilla de los Ríos. Cette ville de 150 000 habitants au charme ancien des conquistadores, fait partie de l’aire métropolitaine de Bucaramanga, tout comme Piedecuesta y Floridablanca. Marcher dans ces rues pavées, bordées de maisons coloniales dont la blancheur n’a d’égal que la beauté du lieu, est un véritable délice. On s’imagine, il y a quelques siècles, ces rues pleines d’agitation et d’effervescence, d’hidalgos rêvant de gloire et de fortune. Read more »

Medellín troisième destination la plus touristique en 2009

{lang: 'fr'}

medellin 300x198 Medellín troisième destination la plus touristique en 2009Medellín, malgré les clichés de violence et de drogue, se place dans le trio de tête des destinations les plus touristiques de Colombie pour l’année 2009, seulement devancé par Bogotá et Cartagena avec respectivement 629 679 et 139 527 touristes.
Lien vers El Tiempo

Cartagena de Indias perle de la cote caraibe

{lang: 'fr'}

DSC00045 300x225 Cartagena de Indias perle de la cote caraibeCartagena respire l’histoire, il suffit de se promener dans les ruelles de la Ciudad Amurallada pour s’imaginer dans la vice-royauté de Grenade au temps de la couronne espagnole. Premier port de l’amérique espagnole, départ de nombreux rêves et désillusions, Cartagena est le bijou du royaume d’Espagne  en terre caraibéenne. Elle fut le port d’entrée des aspirants au Nouveau Monde, migrants ou autres conquistadores à la recherche d’El Dorado. Qui dit cité d’importance, dit cité convoitée, combien de fois fut-elle assiégée par des navires anglais ou français? Ainsi furent crées par l’ingénieur italien Bautista Antonelli, les plus grandes fortifications de l’Amérique du Sud pour se protéger contre d’éventuels envahisseurs.
La Ciudad Amurallada joyau colonial, déclaré patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO en 1984 respire la douceur de vivre. Qu’il est agréable de flâner le long de la cathédrale la Basílica Menor admirant les maisons couleur soleil, qui sentent bon les vacances, la plage, les Caraïbes…
Mais Cartagena, c’est aussi les bidonvilles à perte de vue entourant la ville, les plages qui ont perdu de leur superbe au profit de Santa Marta autre perle des Caraïbes et un tourisme sexuel à la vue de tous. Le tourisme est un revenu important de la ville avec son quartier touristique Bocagrande et ses vendeurs ambulants traquant le touriste. Comme disent les colombiens, les costeños sont très vivos (c’est à dire, vifs d’esprit, opportunistes), ils vous proposent des coquillages ou des crustacés pas toujours très frais à des prix tres « touristiques ». Tandis que les femmes vous proposent des espèces de massages avec de l’eau savonneuse. Le soir dans La Ciudad Amurallada on trouve parfois des prostituées autant hommes que femmes fruit du développement d’un tourisme sexuel à peine caché.
Mon humble avis est qu’il faut visiter Cartagena pour sa richesse culturelle et architecturale mais peut-être faut-il pousser plus vers l’est vers Santa Marta pour de plus belles plages et un tourisme de masse moins important.

Bucaramanga

{lang: 'fr'}

Bucaramanga 300x225 Bucaramanga

Bucaramanga surnommée la Ciudad Bonita, est la cinquième ville de Colombie si l’on compte son aire métropolitaine d’un million d’habitants. Elle est la capitale de la région de Santander dans le centre-est de la Colombie. Elle est aussi connue sous le nom de la ville des parcs avec plus de soixante-douze. J’en ai visité quelques-uns durant mon séjour comme El Parque del Agua, El Parque de Las Palmas etc. Elle présente une division géographique avec au nord les quartiers pauvres et au sud les quartiers riches comme Cabecera. Et à l’intérieur, une division traditionnelle des villes colombiennes avec une zona rosa (bars, discothèques etc) et une zona de tolérancia (lieux de prostitution). A noter la présence de deux magasins Carrefour pour les français nostalgiques :p
Elle comprend aussi quelques universités comme la UIS (Universidad Industrial de Santander). Personnellement, je n’ai eu aucun désagrement  durant mon séjour, bien guidé par des amis. Il n’est évidemment pas très conseillé de se promener dans les quartiers nord de la ville comme ça pourrait l’être dans la plupart de nos grandes métropoles. En somme, une ville que je conseille, agréable et il me semble assez sûre.

La Violence en Colombie

{lang: 'fr'}

Apres l’histoire classique de la formation de l’Etat colombien, nous pouvons aborder une donnée importante de l’histoire colombienne: la violence.
Elle a même donné son nom à une période historique de la Colombie La Violencia qui dura de 1948 à 1957 entre les libéraux et les conservateurs. A l’heure actuelle la violence s’exprime dans le conflit entre l’armée colombienne, les FARC (Forces armées révolutionnaires de Colombie) et les groupes paramilitaires d’extrême-droite.
Le narcotrafic ecrivit une page de plus dans l’histoire violente de la Colombie avec le célèbre Cartel de Medellin et son chef le redoutable Pablo Escobar. Violence que l’on pourrait imputer indirectement au developpement du marché de la cocaïne aux Etats-Unis et sur notre cher Vieux Continent.
Mauvaise image qui colle à la peau de ce pays, où les inégalités de richesse exacerbées, le narcotrafic et le conflit armé particulièrement présent dans les zonas rojas confortent cette image de pays dangereux.
Pour finir sur une note plus gaie, après ce constat dur mais nécessaire, la Colombie est un pays magnifique qui renferme des tresors naturels peu connus du grand public.Trésors que j’essaierai de vous faire découvrir par la suite.