Voyager en Colombie pour l’année France Colombie

A l’heure actuelle, la Colombie est de plus en plus populaire en France. De nombreux magazines et journaux parlent de la Colombie comme d’une destination touristique tendance. De manière plus directe, de nombreux membres de ma famille me parlent de […]

20150823_123310

Bocas de Ceniza, une impression de bout du monde

Si vous aimez les étendues sauvages, vastes et isolées, vous aimerez Bocas de Ceniza. Un lieu surréaliste et surprenant aux confins du fleuve Magdalena et de la mer des Caraïbes. Voir le fleuve Magdalena embrassait dans une étreinte à la […]

Eglise San Nicolas

Barranquilla, Curramba la Bella

En Colombie, Cartagena de Indias, Santa Marta, Bogotá ou encore Medellín attirent la plupart des touristes étrangers. Peu sont ceux qui se rendent à Barranquilla. Une ville jugée peu intéressante et parfois même un peu trop chaotique par certains. Un […]

Les esclaves se moquent de leurs maîtres à Salvador da Bahia

Les vols low cost ne se limitent plus à des trajets court-courriers. De plus en plus, des compagnies aériennes telles que Condor nous offrent la possibilité de visiter des coins du monde de plus en plus éloignés à des prix […]

road trip colombie

Road trip en Colombie ?

Road Trip en Colombie?! Je vois déjà l’étonnement et la surprise de certains qui n’imaginent pas la Colombie, hors villes et bitume. Pourtant, la Colombie, grâce aux nombreux progrès en termes de sécurité, peut très bien être le cadre d’un […]

 

El Arriero

el arriero 214x300 El ArrieroEl Arriero conte l’histoire d’Ancízar López partagé entre l’amour qu’il ressent pour deux femmes. Barranquilla,  Ancízar López est un jeune colombien noir né dans la pauvreté et recueilli dans la jungle par son père adoptif Humberto. Il décide de devenir une « mule »  puis arriero (littéralement muletier, chargé de s’occuper de ses « mules ») pour des narcotraficants, dans le but de devenir riche pour épouser Virginia la paisa ( habitant de Medellín et plus généralement du département d’Antioquia) dont la vénalité, dans le film, est fidèle à la réputation des paisas.
Tout se déroulait pour le mieux, jusqu’à l’arrivée de Lucía jeune espagnole au charme incandescent dont Ancízar deviendra vite accro. Schéma classique du ménage à trois voué à l’échec, de la côte Caraïbe à Madrid, nous suivons les tripulations du triangle amoureux.
Filmé inspiré du livre « El Rebusque Mayor » de Alfredo Molano et réalisé par Guillermo Calle en 2009, « El Arriero » est un bon petit film parfois un peu surjoué. A noter, pour les linguistes et autres passionnés des accents, la présence de trois accents différents: le costeño de la côte Caraïbe, le paisa de Medellín et le castillan d’Espagne.

Hinchas

IMAGEN 4768509 2 300x194 HinchasLe football est un sport qui génère beaucoup de passion. Supporters, ultras, peñas, hooligans sont autant de termes qui caractérisent les mordus du ballon rond. En Colombie, on parle de hinchas ou de hinchadas pour les groupes de supporters suivant avec ferveur leurs équipes. Une petite explication sur l’origine du terme qui proviendrait d’Uruguay. C’est un certain Prudencio Miguel Reyes chargé au debut du XXème de tâches subalternes comme le gonflage (gonfler: hinchar en espagnol) du ballon pour le Nacional de Montevideo, qui se fit remarquer par son enthousiasme et sa puissante voix. Les gens le remarquèrent vite et dirent « Regardez comme le hincha (celui qui gonfle le ballon) crie! » Ainsi tout nouveau supporter se faisant remarquer par ses qualités de supporter fut affublé de ce sobriquet.
Comme tout bon passionné, le hincha choisit une équipe, celle de sa ville, de sa région ou une des quelques grandes équipes qui prétendent à un rayonnement national. La plus grande hinchada est celle de El Verde ou plus communément appelé l’Atletico Nacional de Medellín. Elle est en concurrence avec celles de l’America Cali, des Millionarios de Bogotá ou encore de Santa Fe. Le hincha est généralement jeune, en quête de repères sur sa propre identité  qu’il va affirmer au travers du groupe. La hinchada sera pour lui comme une deuxième famille qui l’accompagnera dans son passage à l’âge adulte. Une minorité ira même jusqu’à suivre son équipe partout dans le pays, devenant des supporters vagabonds errant de ville en ville. La hinchada ressemble beaucoup à nos groupes de supporters ultras avec une dose de violence et de passion supplémentaire. Certains hinchas vouent un culte sans bornes à leur équipe, une dévotion qui les pousse vers les pires extrémités pouvant aller jusqu’au meurtre d’un membre d’une hinchada rivale. Chacune d’entre elles possède sa Barra Brava sorte de hooligans sud-américains armés jusqu’aux dents, évolution relativement récente  en Colombie qui date du début des années quatre-vingt-dix, sous l’influence de l’Argentine foyer d’origine de ces groupes ultraviolents.
L’Amerique du Sud est un continent passionné. La ferveur footballistique n’a guère d’égal et la Colombie n’échappe pas à la règle créant un nouveau problème pour les autorités. On est en droit de se demander si ces hinchadas et leurs factions dures les Barras Bravas vont continuer dans l’escalade de la violence ou si le phénomène se tassera sous les efforts du gouvernement et de la police.

Miss Colombia

NAVARRO 300x211 Miss Colombia

Natalia Navarro Galvis Miss Colombia 2009

Pour les colombiens et comme pour une grande partie de l’Amérique du Sud, les concours de miss sont des événements importants. Les concours de reines sont présents à tous niveaux, du quartier en passant par tel ou tel festival. Cela n’a rien à voir avec ce que nous connaissons chez nous. L’élection de Miss Colombie un rendez-vous qui passionne bon nombre de colombiens tous les ans à Cartagena dans le quartier touristique de Bocagrande. Tous les journaux du pays évoquent l’événement de longues semaines avant et relatent chaque fait et geste des candidates. Le 16 novembre de cette année, c’est la représentante de l’Etat de Bolivar (Cartagena) qui a été couronnée par sa prédécesseur Miss Cauca Michelle Rouillard (née d’un père français). Chaque année, la Miss Colombie postule au titre de Miss Univers ou au moins à une place dans les cinq premières. Le concours de Miss Colombie met en exergue ce besoin de féminité présent dans la société colombienne, où l’homme doît être un homme et la femme une femme. Les hommes surtout ceux appartenant à la société colombienne traditionnelle attendent que les femmes soient tres féminines et toujours tirées à quatre épingles. Cette recherche de beauté, de féminité s’exprime par un fort penchant pour la chirurgie esthétique et pas seulement chez les Miss. Le phénomène me paraît toutefois moins important que chez le pays voisin le Venezuela « terre des Miss ».

Obleas

obleas Obleas Gâteau typique de Colombie et du Venezuela, il se constitue de deux galettes de blé très fines (guère plus d’un millimètre d’épaisseur) et au diamètre peu important (environ 20 centimètres).
L’oblea se réalise en melangeant la farine de blé à l’eau jusqu’à obtenir une pâte assez liquide. Ensuite, on utilise une machine à faire les obleas constituée de deux faces formant un moule épousant la forme de l’oblea. On y verse une grosse cuillerée de la pâte obtenue et on laisse dorer. On refait la même chose pour obtenir le deuxième côté. Il suffit ensuite de rajouter l’arequipe et d’autres eventuelles douceurs comme la confiture ou des éclats de chocolat. L’arequipe (dulce de leche colombien) est constitué de lait et de sucre portés à ébullition. L’oblea est une sucrerie bon marché (entre 1000 et 2000 COP) qui se mange sans faim.

Perro come perro

cineestre pcp g 232x300 Perro come perroFilm réalisé par Carlos Moreno en 2006. Il a realisé un score encourageant dans les salles, environ 290 000 spectateurs. Il n’y a apparemment pas de sortie DVD prévue en France mais pour les anglophones il est disponible en version anglaise (Dog eat dog).
Dans la chaleur (et c’est le cas de le dire) de Cali, les « chiens » se mangent entre eux. El Orejon, caïd agoraphobe vit dans sa tour d’ivoire. Il a embauché Victor Peñaranda (Marlon Moreno) pour retrouver deux jumeaux auxquels il a prêté une forte somme d’argent. Il lui adjoint les services d’un gros bras en la personne de Benitez (Oscar Borda). Celui-ci est rongé par une malédiction jetée par une prêtresse vaudou…
C’est un thriller comme on aimerait en voir plus souvent. Ca sent le souffre et la testostérone dans les rues de Cali. Une sensation de chaleur omniprésente  et l’attitude dure et implacable des protagonistes donnent une atmosphère pesante à ce film. On est loin des thrillers « gentillets » à l’americaine. N’hesitez pas à voir ce film pour une plongée sans concession dans les bas-fonds de Cali.

Hormiga culona

hormiga culona 300x152 Hormiga culonaLa hormiga culona est une fourmi de la famille des Atta fourmis tropicales champignonnistes. Elle se rencontre dans une grande partie de l’Amérique du Sud. Elle faisait partie durant des siècles du régime alimentaire des Guanes peuple indigène du département de Santander.
Les reines sont les seules considérées comestibles. Elles peuvent atteindre les 2,5 cm sans les ailes. Les paysans les recoltent durant la saison des pluies pendant la période nuptiale. Les pattes et les ailes sont enlevées et les corps sont immergés dans de l’eau salée avant d’être grillés dans de grandes poêles en céramique. Les principales centres de production sont les villes de San Gil et de Barichara.
La hormiga culona est louée pour ses supposées vertus aphrodisiaques ainsi que pour des qualités nutritives excellentes. Elle est très riche en protéines avec très peu de graisses saturées.
Elles sont vendues dans des petits récipients dans toutes les boutiques à touristes ainsi qu’à l’aéroport de Palo Negro à Bucaramanga. On peut aussi tomber sur des figurines, des t-shirts à son effigie ce qui en fait le principal symbole touristique du département de Santander.