Voyager en Colombie pour l’année France Colombie

A l’heure actuelle, la Colombie est de plus en plus populaire en France. De nombreux magazines et journaux parlent de la Colombie comme d’une destination touristique tendance. De manière plus directe, de nombreux membres de ma famille me parlent de […]

20150823_123310

Bocas de Ceniza, une impression de bout du monde

Si vous aimez les étendues sauvages, vastes et isolées, vous aimerez Bocas de Ceniza. Un lieu surréaliste et surprenant aux confins du fleuve Magdalena et de la mer des Caraïbes. Voir le fleuve Magdalena embrassait dans une étreinte à la […]

Eglise San Nicolas

Barranquilla, Curramba la Bella

En Colombie, Cartagena de Indias, Santa Marta, Bogotá ou encore Medellín attirent la plupart des touristes étrangers. Peu sont ceux qui se rendent à Barranquilla. Une ville jugée peu intéressante et parfois même un peu trop chaotique par certains. Un […]

Les esclaves se moquent de leurs maîtres à Salvador da Bahia

Les vols low cost ne se limitent plus à des trajets court-courriers. De plus en plus, des compagnies aériennes telles que Condor nous offrent la possibilité de visiter des coins du monde de plus en plus éloignés à des prix […]

road trip colombie

Road trip en Colombie ?

Road Trip en Colombie?! Je vois déjà l’étonnement et la surprise de certains qui n’imaginent pas la Colombie, hors villes et bitume. Pourtant, la Colombie, grâce aux nombreux progrès en termes de sécurité, peut très bien être le cadre d’un […]

 

La Colombie gagne le Paraguay et se classe tête de série au Mondial !

mario yepes colombie 300x194 La Colombie gagne le Paraguay et se classe tête de série au Mondial !La nuit dernière à 1h30 du matin heure française, la Colombie a battu le Paraguay chez lui par deux buts à un.

Le match n’avait pas très bien commencé pour la Colombie car à la septième minute, le paraguayen Rojas eut sa frappe déviée par Mario Yepes, qui finit au fond des filets d’un Carlos Ospina, peu avisé sur cette frappe contrée.

A la 32e minute, Fredy Guarín, l’ancien joueur de Saint-Etienne, se fit expulser pour jeu dangereux. La situation devenait donc compliquée pour la Colombie. Mais c’était sans compter sur un très bon James Rodriguez et surtout le vétéran Mario Yepes, qui crucifia par deux fois (38e et 55e minute) le gardien paraguayen sur deux coups de pied arrêtés du premier nommé.

La Colombie, grâce à cette victoire, a pu consolider sa place dans les sept premiers du classement FIFA afin de faire partie des têtes de série pour le tirage au sort de la prochaine Coupe du Monde au Brésil, qui aura lieu le 6 décembre. Lire la suite »

Wendy Almanza devient la nouvelle Miss Tourisme Colombie

Wendy Almanza Wendy Almanza devient la nouvelle Miss Tourisme ColombieHier soir, dans la ville de Girardot, a eu lieu l’élection de Miss Tourisme Colombie. Cet événement n’a pas l’importance de l’élection de Miss Colombie, mais il compte néanmoins parmi les plus prestigieuses élections de miss, constituant souvent un tremplin vers le titre national tant convoité.

La grande gagnante de la soirée a été Wendy Almanza, jeune habitante de Cartagena de Indias de 22 ans, étudiante en communication sociale à la Universidad de Cartagena et déjà « Reina de la Independencia » de la même ville.

C’est la deuxième fois que Cartagena remporte ce titre tant convoité. La première a été en 2010 avec Geraldine Álvarez, l’actuelle Miss Cartagena qui disputera bientôt le titre national.

La dauphine de Wendy Almanza fut la Señorita Caquetá et la première princesse la représentante de Bogotá.

« Echappées Belles : Aux sources de la Colombie »

echappées belles colombie 300x231 Echappées Belles : Aux sources de la ColombieEn ce moment, on peut dire que les reportages sur la Colombie ne manquent pas. Après « Faut pas rêver », c’est « Echappées Belles » qui a consacré un numéro fort réussi à la Colombie. En dehors des sempiternelles parties sur les indiens Kogis ou Wayuu, « Echappées Belles » a proposé des reportages originaux sur la ville de Cartagena de Indias; l’Islote, une petite île avec la plus grande densité de population au monde; et sur un « surf camp » près de Santa Marta, très tourisme durable.

Un point que je trouve assez dommage, mais cela concerne la plupart des reportages français sur la Colombie, c’est l’omniprésence de la côte caraïbe. On ne voit jamais par exemple des villes comme Bucaramanga et sa région, Tunja, Villavicencio, ni vraiment Bogotá au final.

Mis à part cette petite critique, ce numéro d’Echappées Belles m’a paru vraiment très réussi. La partie sur Cartagena était très intéressante. La rénovation architecturale de la ville, les traditions ainsi que l’origine du style musical, champeta, permettaient d’approfondir notre connaissance de cette ville. Lire la suite »

Un marché de plantes aromatiques à Bogotá…

marché herbes martires bogota 300x225 Un marché de plantes aromatiques à Bogotá...La nuit à Bogotá, la place Samper Mendoza bouillonne d’activité. L’unique marché de Colombie de plantes aromatiques, médicinales, etc. requiert de l’obscurité pour maintenir la fraicheur et la qualité de ses produits.

Romarin, coriandre, camomille, et bien d’autres plantes plus exotiques pour nous autres européens, se retrouvent dans ce marché, qui se réunit les lundis et les jeudis dans le quartier Mártires, en plein centre de Bogotá.

Plus de 400 vendeurs s’y retrouvent pour vendre environ 200 variétés de plantes, de trois heures jusqu’à six ou sept heures du matin.

La tradition de ce marché remonterait à l’époque pré-hispanique car d’après les experts, la fondation de Bogotá en 1538 s’est faite à l’endroit qui est aujourd’hui la Plaza Santander, à cette époque une place de marché pour les herbes.

Le marché des herbes est vite devenu un lieu de rencontre entre les femmes indigènes et européennes, qui ont chacune apporté leurs connaissances en la matière.

« Vends ta terre ou c’est ta veuve qui le fera »

CCFD Terre Solidaire 300x197 Vends ta terre ou cest ta veuve qui le feraAvec ce titre fort et violent, le CCFD-Terre Solidaire, une ONG française se mobilisant contre la faim dans le monde, a voulu attirer l’attention sur le sort que subissent certaines communautés colombiennes, éloignées des grandes villes et vivant dans une sorte de « far-west colombien », où les paramilitaires, les grands propriétaires terriens et les multinationales étrangères font la loi.

« Vends ta terre ou c’est ta veuve qui le fera » permet de recentrer le débat sur un conflit colombien, qui dure depuis trop longtemps et dont on ne sait plus vraiment quelle est l’origine. La terre, comme souvent dans de nombreuses guerres, est au coeur même de ce conflit. Une lutte de petits propriétaires ruraux contre l’oligarchie foncière, les multinationales, etc. se transforme pour certains en guérilla organisée, commettant de nombreuses dérives (assassinats, trafics de drogue, etc.) et pour d’autres en déplacements forcés dans les grandes villes ou dans la constitution de zones humanitaires protégées par des instances internationales. Lire la suite »

« Operación E », ou le conflit colombien vu de l’intérieur…

Operacion E 224x300 Operación E, ou le conflit colombien vu de lintérieur...Depuis un petit moment, j’avais ce film en ma possession et je n’étais pas vraiment motivé pour le regarder. Les FARC, la guerre civile, etc. des sujets plus qu’habituels sur la Colombie me disaient que le film n’allait guère être original et je risquais de m’ennuyer ferme.

Operación E, du réalisateur franco-espagnol Miguel Courtois, n’est pourtant pas un film classique sur le conflit colombien. Il ne parle guère des grandes lignes historiques de la guerre civile, ou seulement de loin par le prisme de la « petite histoire », de petits gens tentant de survivre dans une époque tourmentée.

Le film raconte la vie d’une famille modeste dans la région de Guaviare, survivant tant bien que mal entre la guérilla d’un côté et l’armée de l’autre. Jusqu’au jour où le père de famille, José Cristancho, interprété par l’excellent acteur espagnol Luis Tosar, se voit confier de force par les FARC un enfant en très mauvaise santé, surnommé Peggy, et qui semble très important pour eux.

Tentant par tous les moyens de le sauver, sachant que sa vie et celle de sa famille en dépendent, José Cristancho se rend à l’hôpital de El Retorno pour faire soigner l’enfant. Là-bas, les médecins, voyant le bras cassé de l’enfant et ses multiples contusions, pensent à un cas de maltraitance et finissent par confier l’enfant au « Bienestar Familiar » (sorte de DASS colombienne), sans savoir quelle est sa vraie identité. Lire la suite »