Posts Tagged ‘cumbia colombie’

Concert de Toto la Momposina au Rockstore de Montpellier

Toto la Momposina
{lang: 'fr'}

Le jeudi 27 février, Toto la Momposina donnait un concert dans la célèbre salle (du moins pour les Montpellierains) du Rockstore. L’entrée à 25 euros, à peu près dans les prix pratiqués par l’établissement, a permis de ne pas trop décourager les amateurs de musique latino-américaine, venus en certain nombre assister au concert de la reine de la Cumbia.

Pour ma part, je m’étais informé de ce concert, de manière tout à fait anodine, en voyant une affiche dans la rue. Toto la Momposina était une artiste que je connaissais pour, par exemple, son morceau « El pescador » ou encore « Latinoamerica » de Calle 13; mais je dois avouer que mes connaissances s’arrêtaient là. C’était donc une bonne occasion de connaitre un peu mieux son répertoire et de réaliser une petite « immersion musicale et culturelle » dans ma chère Colombie.

Pas de première partie lors de ce concert, mais une pléiade de musiciens, au moins dix – je les ai comptés mais impossible de me remémorer avec exactitude leur nombre – alternant gaita, guitares, tambours, maracas; et coiffés de magnifiques « vueltiaos« . Avec au centre de la scène, Toto la Momposina, petit bout de femme, très joyeuse et dynamique, qui aime partager ses émotions et ses pensées avec le public. Read more »

Le Festival Summerland à Cartagena de Indias

{lang: 'fr'}

summerland cartagena de indias 300x200 Le Festival Summerland à Cartagena de IndiasLa deuxième édition du Festival Summerland consolide Cartagena sur la scène électronique mondiale avec une affiche qui comprend 15 artistes nationaux et 25 internationaux.

Le cœur de Cartagena de Indias palpite avec les saveurs des Caraïbes, vallenato, cumbia, porro et champeta. Mais dans les veines de « La Heroica » coure également des beats électroniques et des synthétiseurs.

Cartagena, la plus grande attraction touristique de la Colombie, accueille ce week-end l’un des plus grands festivals de musique électronique : Summerland, qui atteint cette année sa deuxième édition, dans une ambiance de fête et de sons qui ouvre l’année avec l’énergie caractéristique de ce genre musical.

L’affiche, composée de 15 artistes nationaux et 25 internationaux, dont Armin Van Buuren, Afrojack, Dash Berlin, Nervo, Loco Dice, Cedric Gervais, Sunnery James & Ryan Marciano, a attiré pour son premier jour un public de 6000 spectateurs des États-Unis, d’Amérique latine et d’Europe. Ce soir, la clôture du festival est assurée par une douzaine de DJ, parmi lesquels le néerlandais, Nicky Romero. Read more »

Totó la Momposina, icône de la musique traditionnelle colombienne

{lang: 'fr'}

Toto la Momposina musique traditionnelle colombie 300x204 Totó la Momposina, icône de la musique traditionnelle colombienneAu premier abord, le nom fait un peu dessin animé. Ensuite, en regardant d’un peu plus près, on remarque « Totó ». Cela ressemble assez à un surnom. « La Momposina », alors là, c’est un peu plus flou. On fait quelques petites recherches et on découvre « Née à Talaigua Nuevo, sur l’île fluviale de Mompox en 1948 « . Mompox? La Momposina? Ca m’a tout l’air d’être le gentilé. « Totó », un surnom apparemment donné par ses parents, « la Momposina », une précision sur son lieu de naissance, nous voilà donc sur la bonne voie.

En continuant nos recherches, on tombe sur « chanteuse folklorique colombienne… », « une des représentantes les plus célèbres de la musique traditionnelle des Caraïbes (cumbia, mapalé, etc.)… ». Tout de suite, cela fait beaucoup plus sérieux. Puis, étape suivante, on essaye d’écouter un extrait, une chanson pour voir si on va aimer ou pas. Et là, eh bien, on apprécie, tout simplement. La voix est magnifique, envoûtante. Le chant semble venir des premiers temps de la musique des Caraïbes, où indiens et esclaves africains se rencontraient pour la première fois. Les tambours africains répondent aux gaitas indigènes, guidés par cette voix magique. Un sentiment quasi religieux se dégage de cette musique. On aurait presque envie de ne plus bouger, seulement écouter. Read more »

« La pollera colora » un grand classique de la musique colombienne

{lang: 'fr'}

la pollera colora musique colombie 300x225 La pollera colora un grand classique de la musique colombienne« La pollera colora » est une chanson mythique du folklore colombien. Cette cumbia, composée par Wilson Choperena, il y a plus de 50 ans, possède plus de vingt versions différentes qui s’écoutent de Mexico à Buenos Aires.

Les paroles lui auraient été inspirées par la figure sensuelle d’une jeune afro-colombienne dans un club du port pétrolier de Barrancabermeja. Quant à la mélodie, elle aurait été composée par Juan Madera. Tous deux, à cette époque, faisaient partie de l’orchestre de Pedro Salcedo. En 1963, la « Pollera Colora » fut enregistrée sous le label Tropical à Barranquilla.

Pendant que la chanson devenait chaque jour plus célèbre, l’orchestre de Salcedo s’installa à Bogotá avec Choperena et Madera. Ce dernier, ne supportant pas le froid, ne tarda pas à retrouver sur sa costa natale. Par la suite, Choperena enchaîna les interviews et les publications sans jamais accorder le crédit de la mélodie à Madera. Read more »