Posts Tagged ‘film colombien’

Inside (La cara oculta), un film avec la belle Martina Garcia

{lang: 'fr'}

inside la cara oculta film colombie 296x300 Inside (La cara oculta), un film avec la belle Martina GarciaInside (titre original, La cara oculta) est un film hispano-colombien réalisé par Andrés Baiz en 2011. Il conte l’histoire d’un couple de jeunes espagnols, Adrian et Belen, fous amoureux l’un de l’autre, mais dont la jalousie de cette dernière va peu à peu mettre en péril leur relation jusqu’à atteindre un point de non-retour.

Adrian est un jeune chef d’orchestre qui se voit proposer d’être à la tête du Philharmonique de Bogotá en Colombie. Il s’y rend accompagnée de Belen, qui ne tarde pas à soupçonner son bel et tendre, d’infidélités avec une de ses jeunes musiciennes.

Pour mettre à l’épreuve l’amour d’Adrian, elle décide de se cacher dans la partie secrète de leur maison, ancien refuge d’un nazi venu s’y réfugier. Elle enregistre même une vidéo où elle déclare à Adrian qu’elle veut le quitter. Malheureusement, dans la précipitation, elle oublie les clés à l’extérieur et s’enferme sans avoir aucun moyen de sortir…

S’en suivra de longues et dures journées à observer Adrian, passer de l’accablement à l’amour… dans les bras de Fabiana (Martina Garcia), une jeune serveuse colombienne. Réussira-t-elle à sortir et à récupérer son ancienne vie? Read more »

« Colombiana », le prochain film d’EuropaCorp et Luc Besson

{lang: 'fr'}

Colombiana Film Europacorp Besson 225x300 Colombiana, le prochain film dEuropaCorp et Luc BessonLe 27 juillet sort le film « Colombiana » réalisé par Olivier Megaton et produit par la société de Luc Besson, EuropaCorp. Zoe Saldana y incarne une tueuse à gages, Cataleya Restrepo, bien décidée à venger la mort de ses parents par un gang à Bogotá.
On ne peut pas dire que l’histoire fasse preuve de grande originalité… une tueuse qui venge sa famille, c’est on ne peut plus classique; et le titre « Colombiana » est loin de faire exception. Quand on réfléchit aux stéréotypes en vigueur sur la Colombie, « Colombiana » ne pouvait être qu’une tueuse, une prostituée ou une « mule ». Et quand on sait que Besson et sa société d’EuropaCorp font plutôt dans le blockbuster, la bonne surprise était peu probable.
Cependant, j’irai peut-être le voir, par curiosité, m’attendant à voir un mélange entre « Léon » et « Taken »… Read more »

Retratos en un mar de mentiras, la Colombie des « desplazados »

{lang: 'fr'}

Retratos en un mar de mentiras Carlos Gaviria film Colombie 212x300 Retratos en un mar de mentiras, la Colombie des desplazadosA la manière d’un road movie, Retratos en un mar de mentiras parcourt une Colombie belle et sauvage, théâtre d’un conflit qui ne cesse de durer.
Une jeune femme fragile, hantée par l’image de sa famille défunte, entreprend avec son cousin la traversée de la Colombie, de Bogotá aux côtes caraïbes, afin de récupérer les terres familiales.
Retratos en un mar de mentiras évoque, à travers cette histoire, la dure réalité qui touche un Colombien sur dix : les déplacements forcés perpétrés par les FARC, les paramilitaires, etc. Dans le générique de fin, le réalisateur, Carlos Gaviria, rappelle très justement que la Colombie constitue le deuxième pays avec le plus grand nombre de desplazados dans le monde. Read more »

La sociedad del semáforo, prix du meilleur film au festival d’Amiens

{lang: 'fr'}

La sociedad del semaforo1 300x184 La sociedad del semáforo, prix du meilleur film au festival dAmiensLa sociedad del semáforo est comme le définit son réalisateur, Rubén Mendoza, « una película de gente pura y de vida pura« . Une sacrée définition qui donne évidemment envie d’en savoir un peu plus sur ce film.
La sociedad del semáforo, c’est tout cet univers qui vit autour des feux à Bogotá : mendiants, jongleurs, clowns, vendeurs des rues etc.
Le film raconte la quête d’un homme, bien décidé à prolonger le feu rouge grâce à un mécanisme inventé par ses soins. Le feu rouge représente la vie, le gagne-pain de tout ce petit monde des bas-fonds de Bogotá . La thématique du film est le « feu rouge », soleil de ce monde ignoré des villes, que le protagoniste principal désire allumer pour l’éternité. Read more »

Rabia, un film avec la belle Martina García

{lang: 'fr'}

rabia 210x300 Rabia, un film avec la belle Martina GarcíaRabia est une production panhispanique, fruit de la collaboration de plusieurs pays (Espagne, Mexique et Colombie), et pour ne rien gâcher au côté éclectique, réalisé par un Equatorien (Sebastián Cordero). Ce film est sorti en juin 2010 dans les salles françaises, et disponible en DVD depuis le 19 octobre.
L’histoire de Rabia (rage en espagnol) est celle de deux immigrés colombiens dans un de ces quartiers latinos d’Espagne. Rosa (Martina García) travaille en tant que bonne dans une famille bourgeoise aussi décrépie que leur demeure, tentant, toutefois, de garder un semblant de prestige. José María (Gustavo Sánchez Parra) est un ouvrier en bâtiment, taciturne et à la fois sanguin, rempli d’une rage sourde contre ce monde qui ne lui a pas fait de cadeaux. Read more »

La vendedora de rosas

{lang: 'fr'}

14788 la vendedora de rosas2 235x300 La vendedora de rosas Il y a des films qui dépassent la réalité et puis certains qui lui collent à la peau… La vendedora de rosas en fait partie. Le Medellín des bas fonds, de la drogue et de la violence transpire par tous les orifices de l’écran, une foule de personnages s’y côtoie dans une sorte de folie propre au désespoir. Il faut bien continuer à vivre même si c’est sans espoir. La nuit de Noel, la mort si redoutable dans ces quartiers, frappera la pauvre petite vendeuse de roses… Read more »