Posts Tagged ‘Santa Marta Colombie’

Interdiction pour les touristes d’entrer dans certaines zones sacrées du Parc Tayrona

{lang: 'fr'}

sierra nevada santa marta colombie 300x200 Interdiction pour les touristes dentrer dans certaines zones sacrées du Parc TayronaAfin de garantir aux communautés autochtones de la Sierra Nevada de Santa Marta le respect de leurs espaces de rituels et traditions, l’Unité nationale des Parcs a émis une résolution interdisant temporairement et préventivement, la présence de touristes dans ces zones définies comme des sites sacrés pour cette culture.

Les sites où ne pourront plus entrer les touristes sont : Jate Teluma à Playa del Puerto y Caimán; Terúgama-Teugamun-Teilluna dans le secteur de Pueblito; Uleillaka dans la zone de Cañaveral; et Java Nakumanke à Bahía Chengue.

Pour les indigènes kogis, wiwas, kankuanos et arhauacos, dans la Sierra Nevada de Santa Marta et dans le Parc Tayrona existent des lieux considérés comme sacrés et protégés pour ces cultures. Certains sites tels que des grottes, des rivières, des lacs, des temples ou des rochers, où les indigènes effectuent des cérémonies et déposent leurs offrandes. Read more »

Plages et beautés naturelles à Santa Marta

{lang: 'fr'}

taganga colombie 300x184 Plages et beautés naturelles à Santa MartaQuand vous pensez à Santa Marta, considérée comme l’une des perles de la Caraïbe colombienne, il vient à l’esprit une ville où les touristes profitent de la culture, des plages et de la nature. Lors de ma visite à l’ancienne ville de Colombie, fondée en 1525 par le conquérant Rodrigo Bastidas, je n’ai pas eu le temps de profiter de tout ce qu’elle offrait.

Tout d’abord, c’était la visite obligatoire à la Quinta de San Pedro Alejandrino, où Simon Bolivar est mort en 1830. En outre, Santa Marta, la capitale de Magdalena, avec 500.000 habitants, a la première cathédrale du pays et des maisons et des rues pleines de légendes.

Taganga, la prochaine destination est un pittoresque village de pêcheurs, pour ceux qui aiment les plages, les paysages et des conditions optimales pour la plongée. Sur la promenade il y a des kiosques, des groupes d’accordéon et on peut manger du poisson frais. Depuis Taganga, des bateaux remplis de touristes vont passer la journée à Playa Blanca, à une demi-heure du port.

A 34 km, il y a le Parc Tayrona, un écosystème naturel de 15.000 hectares de terres et 3.000 marins. Il y a 83 kilomètres de plages immaculées à la beauté incroyable, entourées d’une nature luxuriante. Read more »

Les croisières à Cartagena attireront plus de 350.000 passagers

{lang: 'fr'}

bateau de croisiere colombie 300x220 Les croisières à Cartagena attireront plus de 350.000 passagers Entre Santa Marta et San Andres, qui sont les deux autres villes où des bateaux de croisière sont enregistrés, l’année dernière ils ont reçu reçu près de 7.000 passagers, tandis que dans la « ciudad heroica », il y a eu près de 308.000 visiteurs. Au total, à la fin de 2011, le nombre de personnes sur les bateaux de croisière a atteint 315.000 passagers.

Bien que jusqu’à août de cette année, les chiffres communiqués par le Ministère du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme montrent une baisse de 26,3% entre Janvier et Juin, l’optimisme pour la saison, qui s’étend d’Octobre à Mai, est tout à fait élevé, pour les 30 compagnies maritimes qui se répartissent les ports colombiens, Princesa, Royal Caribbean, Pullmantur, Celebrity, Holland et Norwegian, qui concentrent 78% du total des passagers, selon les chiffres de l’Office du tourisme de Cartagena.

Le PDG de la société, Zully Salazar, a déclaré que l’augmentation de la navigation qui arrive à Cartagena cette année va renforcer le «positionnement de Cartagena de Indias en tant que destination de classe mondiale. » Read more »

Le Parc National Tayrona et Santa Marta parmi les vingt destinations les plus en vue en 2012 selon National Geographic

{lang: 'fr'}

santa marta magdalena colombie 300x225 Le Parc National Tayrona et Santa Marta parmi les vingt destinations les plus en vue en 2012 selon National GeographicLe Parc National Tayrona, ses plages, sa Ciudad Perdida et Santa Marta sont classés comme l’une des 20 destinations internationales phares de 2012 par la revue touristique Traveler du National Geographic.
« Les belles plages du Parc National de Tayrona sont une référence dans le nord de la Colombie. Les terrasses de la Ciudad Perdida brillent comme un phare vert déclarant la renaissance du pays comme destination touristique dans les Caraïbes et en Amérique du Sud « , souligne la revue.

La publication comprend une galerie photo avec des images des Ecohabs, les plages, les rues de Santa Marta et les terrasses de la Ciudad Perdida. La destination colombienne a rejoint des endroits reconnus et fameux comme Londres, l’Islande, la Thaïlande et Dresde, entre autres.
La capitale du département de Magdalena est une des destinations touristiques promue par Proexport Colombia à niveau international comme destination de tourisme vert et estival. En 2011, Proexport a invité plus de 15 journalistes de médias spécialisés dans le tourisme, venant d’Espagne, d’Allemagne, d’Argentine, de Russie, du Royaume-Uni, de France, des Etats-Unis, d’Uruguay et du Venezuela, afin de connaître toutes les merveilles de cette région. Read more »

El Expreso del hielo : l’OVNI Mano Negra en Colombie (1993)

{lang: 'fr'}

Mano Negra El expreso del hielo Colombie El Expreso del hielo : lOVNI Mano Negra en Colombie (1993)En 1993, une joyeuse bande de saltimbanques (trapézistes, chanteurs, écrivains, etc.) menée par le groupe de rock français, Mano Negra, décida d’entreprendre la remontée du fleuve Magdalena, de Bogotá à Santa Marta à bord de l’Expreso del Hielo, prêté par la compagnie Ferrovías.
Le pari était de parcourir l’ancien trajet de l’Expreso del sol, une des trois lignes ferroviaires de la Colombie.
A cette époque, cette entreprise paraissait une pure folie. Traverser la moitié d’un pays comme la Colombie, en proie aux cartels et autres guerillas, était plus qu’une aventure pour une bande de frenchy. Read more »

Les Nouveaux Explorateurs : « D comme débrouille » en Colombie.

{lang: 'fr'}

Les Nouveaux Explorateurs D comme debrouille Colombie 300x224 Les Nouveaux Explorateurs : D comme débrouille en Colombie.Aujourd’hui, Canal + a diffusé dans sa série documentaire Les Nouveaux Explorateurs, un reportage consacré à la Colombie et plus particulièrement au système D. Sebastian Perez Pezzani sillonne la Colombie à la recherche de l’ingénuosité de ses habitants.
Il se rend, premièrement, dans la capitale où il rencontre Uriel et sa famille, recycleurs de déchets des quartiers sud de Bogotá; puis Francisco et son commerce de location de machines à laver.
Ensuite, le reportage nous transporte dans la Valle del Cauca avec sa capitale Cali, la reine de la salsa, et ses musiciens ambulants aux instruments de bric et de broc. Buenaventura est la prochaine destination. Un port à la mauvaise réputation, lieu de trafics en tous genres, où Sebastian découvre un nouveau moyen de se déplacer sur rail. Read more »