Posts Tagged ‘Santander’

Coût de la vie en Colombie (2eme partie) : les dépenses quotidiennes

{lang: 'fr'}

Coût de la vie Colombie peso colombien dépenses quotidiennes1 300x225 Coût de la vie en Colombie (2eme partie) : les dépenses quotidiennesComme beaucoup le savent déjà, la Colombie n’est pas un pays cher pour un occidental; ce qui nous donne souvent la sensation d’avoir les poches un peu moins trouées qu’à l’accoutumée (sic). Les dépenses quotidiennes peuvent devenir moins pesantes dans un contexte où tout smicard voit son pouvoir d’achat multiplié par trois ou quatre.
Pour donner un exemple, prendre le bus ou le taxi (oui, en Colombie, c’est bon marché) n’excède pas un ou deux euros pour le premier, et une dizaine d’euros pour le second (et encore, c’est pour un trajet relativement long).
Parlons maintenant des deux dépenses quotidiennes les plus importantes : la nourriture et le logement. Read more »

San Gil : sports extrêmes en Santander

{lang: 'fr'}
DSC00055 300x225 San Gil : sports extrêmes en  Santander

Dans le parc El Gallineral

San Gil est la capitale touristique de Santander, situé à 96 kilomètres de Bucaramanga (trois heures de bus) et à environ trois cents kilomètres de Bogotá, la ville qui culmine à 1114 mètres, dispose d’un climat relativement frais pour la Colombie. Capitale du sud Santander, San Gil compte 70 000 habitants, entouré de villages typiques comme Barichara (paraît-il l’un des plus beaux de Santander) et Guane, le tourisme et la production agricole sont ses principaux revenus. Read more »

Le Mute soupe de Santander

{lang: 'fr'}

Mutesantandereano Le Mute soupe de SantanderLe Mute est la grande spécialité du département de Santander avec les hormigas culonas. C’est une soupe de couleur jaunâtre, préparée avec des abats de mouton( coeur, intestin etc.) ou de cochon, du yuca (sorte de pomme de terre en bien meilleur), de la ahuyama (citrouille), du maïs, des haricots etc. On y rajoute des herbes comme du cumin, des piments, du persil etc. Avec selon les recettes, du guasca herbe présente dans le Mute mais aussi dans l’Ajiaco bogotanais, très riche en minéraux.
Vous l’aurez deviné, c’est une préparation très riche et aussi assez différente selon les recettes. Pour ma part, je ne l’ai pas goûté, apparemment peu recommandé aux estomacs franchutes :p et européens. De plus, un peu lassé des soupes, je n’avais pas montré de grand enthousiasme à l’idée de déguster cette spécialité de Santander. Devant tant de variété dans les recettes, je vous invite si le coeur vous en dit  à consulter divers sites où vous trouverez sans problème les différentes préparations du mute.